Les addictions, un sujet tabou qui doit s’ouvrir en 2024 !

Le vendredi 12 janvier 2023, le SIST BTP Seine et Marne a sensibilisé les salariés de l’entreprise STPEE aux addictions.

Une journée qui s’est déroulée dans une ambiance conviviale avec des salariés actifs sur un sujet pouvant les toucher directement ou indirectement.

Quelques chiffres sur l’alcool, cannabis, le tabac et les psychotropes

  • En France, 9,7 millions de personnes consomment régulièrement de l’alcool
  • 3,8 millions de personnes consomment des médicaments psychotropes
  • 1,5 million de personnes prennent du cannabis régulièrement
  • Les accidents du travail dus à l’usage de produits psychoactifs sont estimés entre 10 et 20%
  • 10,2% salariés de la construction et 31% des intérimaires du bâtiment fument du cannabis

Source OFDT

À partir de quand parle-t-on d’addictions ?

On peut parler d’addiction dès qu’il y a une envie irrépressible de consommer un produit et/ou de se comporter malgré les conséquences négatives qui en découleront.

Il peut y avoir des conséquences à la fois sur la sphère familiale, la vie professionnelle et la santé.

De quoi peut-on être addict ?

Drogue licites et illicites, médicaments opiacés, addictions sexuelles, addictions aux écrans et jeux vidéo, jeux de hasard et d’argent.

Toutes ces addictions peuvent conduire à des troubles du comportement et altérer la santé d’une personne sur le court, moyen et long terme.

Quels peuvent être les effets sur la santé ?

Alcool

Des risques cardiovasculaires, cancers, hépatiques, cérébrales

Tabac

Augmente le risque de cancer (pulmonaire, buccaux et de la gorge), cardiovasculaire, maladie respiratoire

Cannabis

Atteinte de la mémoire et de trouble de la concentration, cancer

Psychotropes

Pratique toxicomaniaque, dépendance, overdose

Vous l’aurez compris, les effets que peuvent engendrer une addiction peuvent vous toucher vous mais également d’autres personnes, de manière directe ou indirecte, à la maison ou au travail.

Mais que dit le code du travail ?

L’employeur prend les mesures nécessaires pour assurer la sécurité et protéger la santé physique et mentale des travailleurs.

Ces mesures comprennent :

  1. Des actions de prévention des risques professionnels, y compris ceux mentionnés à l’article L. 4161-1 ;
  2. Des actions d’information et de formation ;
  3. La mise en place d’une organisation et de moyens adaptés.
 

L’employeur veille à l’adaptation de ces mesures pour tenir compte du changement des circonstances et tendre à l’amélioration des situations existantes.

L’employeur doit interdire de laisser entrer ou séjourner dans les lieux de travail des personnes en état d’ivresse.

Le non-respect de cette interdiction est sanctionné par l’inspection du travail.

L’employeur risque alors une amende de 3 750 € par infraction constatée, c’est-à-dire autant de fois qu’il y a de salariés ivres dans l’entreprise.

Quelles solutions ?

Depuis un décret du 1er juillet 2014, l’employeur peut prévoir d’interdire toute consommation d’alcool sur le lieu de travail, sans aucune tolérance, via le règlement intérieur ou une note de service.

L’employeur peut, via le règlement intérieur, contrôler l’alcoolémie des salariés dans l’entreprise avec des éthylotests classiques ou avec un alcootest ou le cannabis avec un test salivaire.

Deux conditions doivent être respectées :

  • Le contrôle de l’alcoolémie d’un salarié ne peut pas être systématique
  • Il doit être prévu par le règlement intérieur de l’entreprise

Se faire aider, c’est possible

Tout d’abord, l’infirmier en santé au travail ou le médecin du travail qui vous conseilleront, orienteront vers les services spécialisés : ligne téléphonique, drogue info service 0800 23 13 13, alcool info service 0980 980 930, tabac info service 39 89.

Comment s’organise une sensibilisation aux addictions avec le SIST BTP Seine et Marne ?

Une partie théorique avec la présentation des chiffres, des conséquences et des aides pouvant être mises en place ; et d’une partie pratique sur parcours avec des lunettes simulatrices alcool et cannabis.

Une sensibilisation ludique à destination de nos adhérents !

Retour en image sur la sensibilisation chez STPEE

J’ai déjà effectué ma 1ere connexion sur le nouvel espace adhérent.

Je n’ai jamais accédé à mon nouvel espace adhérent.